Retour sur un projet porteur de sens pour la Communauté d'agglomération Grand Paris Sud

Le réseau de chaleur de la communauté d'Agglomération de l'époque'Evry, Courcouronnes, Bondoufle et Lisses) a allumé sa première chaudière en 1972.

Dans l'agglomération d'Evry, le réseau de chaleur s'est développé et étendu parallèlement à l'extension de l'agglomération nouvelle. La première chaudière a été installée en 1972, puis pour tenir compte de l'augmentation des besoins en chaleur, trois autres chaudières ont été installées ainsi que des chaufferies annexes, dites chaufferie d'îlot.

Depuis 1972, les techniques de production ont également évolué. Ainsi, dans un souci d'optimisation et de protection de l'environnement, la chaufferie centrale est passée de l'utilisation du fioul lourd comme combustible à celle du gaz naturel. 

Le GIE d'Evry, délégataire de l'époque, pour assurer la production, le transport et la distribution de chaleur exploite une chaufferie centrale et 5 chaufferies d'îlot d'une puissance totale de 187,9 MW. 

En 2000, s'ajoutent à ce dispositif deux unités de cogénération au gaz naturel délivrant 24,5 MW, soit une puissance totale installée de 212 MW.